Changer de vie

Par où commencer pour vous parler de « changer de vie » ? Par ma propre expérience et dans l’ordre 😉 Après 5 années à travailler dans une ONG environnementale et bientôt 30 à vivre en région parisienne, j’ai enfin réalisé plusieurs rêves d’un seul coup ! De baguette magique ? Plutôt de persévérance et de courage, de destin et de hasards, rien que ça ! Tout quitter ou en tout cas, pas mal de choses en peu de temps, pour une autre vie toute neuve, pleine de promesses et de projets, désirée depuis longtemps.

Étape 1, l’envie de changement

De formation ingénieur multimédia, j’ai souhaité travailler dans une structure qui aurait du sens à mes yeux et avec laquelle je partagerai des valeurs. C’est ce qui m’a poussée à faire mon stage de fin d’études dans une ONG environnementale, et j’y ai passé 5 années formidables en tant que chef de projet web, puis responsable. J’y ai rencontré toute une panoplie de personnes incroyables, avec un goût pour l’humain et l’envie de faire de belles choses pour notre chère planète bleue.

Mais à force de « prêcher la bonne parole », j’ai eu envie de passer à l’action, de pousser mes engagements un cran plus loin. J’ai eu envie de faire des choses par moi-même, j’entends avec mes petites mains et non plus derrière un ordinateur, envie que tout devienne plus concret. D’autres envies s’y sont greffées : envie d’être davantage dehors, dans la nature, de vivre plus intensément le rythme des saisons, avec une soif d’apprentissage des « vraies » choses de la vie, sur le terrain. Et plus que tout, l’envie de vivre plus sainement, quelque chose que j’avais du mal à faire en étant à Paris ou en région parisienne.

Étape 2, trouver la voie

Aimant cuisiner (vous l’aurez compris en lisant ce blog !), surtout des gourmandises sucrées, je me suis prise à rêver d’avoir un salon de thé ! Rêve que je partageais avec ma merveilleuse colocataire et amie précieuse, Carofoliz. J’ai fini par me rendre compte que ce qui m’attirait tout particulièrement, c’était les tisanes, ces mélanges de plantes aux mille vertus, et surtout, de connaître leurs propriétés et de savoir les confectionner. Il me fallait apprendre si cette voie m’attirait autant ! J’ai donc entamé un projet de reconversion professionnelle il y a 1 an, en parallèle de mon emploi salarié, en suivant une formation à distance en herboristerie.

Changer de vie

Changer de vie

Étape 3, quitter son job

Le souci, c’est que ça m’a beaucoup plu mais qu’il était difficile de concilier les deux. J’avais le sentiment de n’être qu’à moitié impliquée dans ces deux parties de ma vie. J’ai donc décidé de quitter mon emploi pour me consacrer pleinement à ma formation. Je devais initialement partir en rupture conventionnelle, ce qui m’aurait permis de toucher le chômage jusqu’à la fin de ma formation en juin 2018, mais la vie est pleine de rebondissements et n’arrivant pas à trouver de terrain d’entente avec la direction, j’ai finalement démissionné. Malgré les conseils attentionnés de mon entourage et bien que ça ne soit pas l’idéal financièrement parlant, il était tout simplement temps pour moi de passer à autre chose et de me donner les moyens pour me consacrer à ma formation.

Étape 4, déménager

Les choses étant en majeure partie bien faites, ma colocation allait se terminer avant la fin de cette année, après 3 merveilleuses années d’amour et de partage. C’était donc l’occasion de quitter la région parisienne pour de plus vertes contrées. Mon compagnon ayant lui également quitté son emploi, nous avions carte blanche pour le lieu où nous installer. Nous avons tous les deux eu un coup de cœur pour la campagne nivernaise, que nous avons eu l’occasion de visiter à quelques reprises et sous plusieurs visages : sous la neige de l’hiver, sous la pluie du printemps, sous le soleil radieux de l’été. Il ne nous restait plus qu’à venir la côtoyer d’un peu plus près, sous ses magnifiques couleurs d’automne.

Nous avons trouvé une maison bien accueillante à louer pour 1 an, avec un beau jardin, des poules et un chat. Après plusieurs semaines de vadrouille entre Paris et la Nièvre, consacrées aux préparatifs et au déroulement du déménagement, nous n’avons pris pleinement possession des lieux qu’au début de ce mois de novembre.

Étape 5, s’installer et prendre ses marques

Depuis, nous n’avons pas eu le temps de nous ennuyer ! C’est bien vrai qu’il y a toujours quelque chose à faire à la campagne, et d’autant plus dans une maison avec jardin. Nous commençons à trouver un rythme, entre la recherche d’emplois (à temps partiel pour moi, à temps plein pour Monsieur), les démarches administratives, les tâches d’entretien de la maison, du jardin et des animaux, la nouvelle organisation pour faire les courses (et oui, ça change vraiment de Paris !), le temps que je consacre à étudier ma formation, l’emménagement tout simplement.

Changer de vie

Changer de vie

Changer de vie

Nous avons eu la chance d’être plus que bien entourés et plus que bien accueillis également. Les gens sont vraiment bienveillants et on ressent une solidarité entre les uns et les autres que je connaissais pas encore. Nous commençons à connaître les villes et villages alentours, nous partons en quête des balades à faire près de chez nous, nous avons adhéré au café associatif hebdomadaire fort sympathique du village, au marché mensuel associatif des Colibris qui nous a permis de rencontrer plusieurs producteurs locaux, nous avons participé à un festival sur le zéro déchet vraiment top, etc.

Bilan de ma jeune expérience de »changer de vie »

Épanouissement est le mot qui convient le mieux à ce que je ressens depuis que tout c’est mis en place. Je me sens reconnectée à la nature et à un mode de vie plus en accord avec mes principes. Comme à toute période de nouveautés, je suis à la fois stimulée et curieuse des belles découvertes à venir et je me sens en paix avec moi-même. C’est d’autant plus important pour moi que, qui dit « changer de vie » dit « changement », qui rime également avec « imprévus », « difficultés », « instabilité », « remise en question ». Tout n’a pas été rose, il y a eu des moments difficiles à gérer pour moi, des choses que je n’avais pas anticipées ou que j’aurais aimées voir se dérouler autrement. Cela fait partie du jeu.

La vie au calme et au vert me convient parfaitement. J’ai retrouvé une qualité de sommeil que je craignais avoir perdue, je ne suis plus dérangée par les bruits de la vie parisienne ni par la pollution de l’air ni par les transports. J’ai l’impression de respirer de nouveau et presque de revivre. Ça peut paraître un peu extrême mais c’est certainement lié au fait que mon rythme de vie en région parisienne ne me convenait pas, métro-boulot-dodo, c’était trop pour moi. Tout allait trop vite et j’étais trop loin de la nature. Ici, je n’ai que quelques pas à faire pour me retrouver dans un magnifique paysage ! Je m’estime très chanceuse pour ça.

Tellement de perspectives s’offrent à nous dans cette nouvelle vie, ça en est presque enivrant ! Il nous reste une quantité de balades à découvrir, tout le parc du Morvan à explorer, des producteurs à rencontrer, de belles occasions festives à partager avec les gens du coin et nos familles et amis, à qui nous aimerions faire découvrir ce beau coin de pays. Du côté de ma reconversion, j’avance petit à petit en prenant contact avec des producteurs de plantes, de laine et des maraîchers.

Et vous, changer de vie, ça vous parle, ça vous tente ? J’espère que mon témoignage vous fera écho 🙂 N’hésitez pas à partager vos avis, impressions, ressentis ou votre propre expérience, je serai ravie de vous lire 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comment

  1. Quelle belle aventure ! Profite bien Mél d’amour ❤️ J’ai hate de venir te voir !

    1. Merci ma Caro d’amour <3 Tout ça n'aurait pas été possible sans toi ! Moi aussi, j'ai hâte de te voir ici et de venir te voir à Rennes aussi !

Laisser un commentaire